« Cette année, je laisse mon burn-out derrière moi », « Je veux être plus solide, plus fort(e), faire plus de sport, arrêter de passer après tout le monde », « Cette année, je me remets au centre de ma vie ! ».
Elle est longue la liste des bonnes résolutions, surtout quand l’année passée a été éprouvante. Si vous avez fait un burn-out l’année dernière, ou que vous avez subi nombre d’épreuves douloureuses, vous devez attendre beaucoup de ces 365 jours à venir !

Pour en finir avec les bonnes résolutions !

Il est vrai qu’il est appréciable et tentant de commencer l’année comme une page blanche pour y élaborer le plan d’une vie plus agréable. Le champ de possible est grand et la perspective d’une vie meilleure tout autant.

Pourtant, les bonnes résolutions, c’est bien connu, sont faites pour ne pas être tenues ! La résolution implique un changement radical : je prends pour résolution de modifier un comportement, d’être plus ceci, moins cela, de faire plus de ceci… moins de cela…

Souvent, les objectifs sont hauts et les attentes aussi fortes que la motivation… Et pourtant, il suffit de quelques jours pour les lâcher.
Pourquoi ? Parce que bien souvent, les objectifs sont très (pour ne pas dire « trop ») ambitieux et donc difficiles à atteindre. De plus, on ne prend pas en compte pas les 365 jours de toute l’année pour y arriver : l’impatience et l’exigence nous font considérer les premiers jours seulement…

Et voici ce qui arrive : « J’essaie, ça ne marche pas, j’arrête… »

Si vous êtes du genre sur-investi et qu’il est difficile pour vous de jauger votre niveau d’énergie (ce qui est peut-être votre cas si vous avez fait un burn-out), cette volonté d’action vous guide tout droit à l’épuisement. A nouveau.

À bas les « bonnes résolutions ».
Vives les « bonnes intentions pour soi »!

Plutôt que de parler de « résolutions », Karine di Fusco (ma co-auteure sur le livre Assurer après un Burn-out) préférons parler plutôt d’intentions.

L’intention implique un but à atteindre avec beaucoup de souplesse et de douceur : y aller progressivement, sans pression, avec un but en ligne de fond plutôt qu’un gros changement difficile à réaliser.

Ainsi, gardez en tête :

  • Les intentions que vous poserez sont réalistes et réalisables : vous devez être en mesure de pouvoir atteindre votre objectif, ou a minima être convaincu au plus profond de vous-même que c’est de l’ordre du possible.
Cette année, vous avez l’intention d’apprendre à dire non ? Si cette petite voix à l’intérieur de votre tête dit cyniquement « C’est ça, on peut toujours rêver ! », vous aurez du mal à y parvenir. Vous pouvez alors reformuler en disant « J’ai l’intention de dire non de plus en plus souvent » : un changement qui serait peut-être plus réaliste et réalisable pour vous.
  • Avancer un pas après l’autre : mettez en place des mini-missions. Cela consiste à implémenter des petits changements et de « tenir » dans le temps pour qu’ils deviennent automatiques. Commencez par une action (celle qui vous inspire le plus) et par ce que vous pensez être le plus facile à faire au moment juste pour vous.
Vous avez pour objectif de prendre plus soin de vous cette année ? Quelle est la toute petite habitude que vous allez pouvoir mettre en place et quand ? Prendre un bain tous les dimanches soirs ? Pratiquer un auto-massage des mains avant de vous coucher chaque jour ? Prendre 5 minutes pour respirer profondément à la pause déjeuner ? Vous ouffrir un bouquet de fleurs tous les mois ? Autant de toutes petites actions qui enrichissent votre intention.
  • Appréciez le chemin parcouru tout au long de l’année : programmez des petits points avec vous-même. Où en êtes-vous de vos intentions ? Qu’avez-vous réussi à faire ? Qu’avez-vous appris ? Regardez en arrière, voyez le chemin que vous avez réalisé et questionnez-vous sur la manière de continuer sur cette voie.

Les bonnes intentions pour vous cette année

Nous vous souhaitons, Karine et moi, cette année de poser des intentions de bienveillance et de douceur pour vous :

  • De kiffer cette personne que vous êtes. Avec ses forces. Et avec ses faiblesses et ses blessures. Tout ce qui fait d’elle une personne unique et précieuse.
  • De prendre soin de vous : de penser à vous remettre au centre et de trouver le rythme juste pour vous.
  • D’adopter un mode de vie qui vous permet de retrouver et de préserver votre énergie après votre burn-out.

Nous espérons que cet article vous permettra de passer une année sereine sous le signe de la reconstruction.

Quelles intentions posez-vous pour vous cette année ?

Pour trouver encore plus d’outils pour retrouver de l’énergie après un burn-out, découvrez le livre Assurer Après un Burn-Out (InterEditions) disponible en librairie ou en ligne !