Je me souviens bien de ce soir de printemps. Le soir où j’ai commencé à reprendre forme humaine.
A cette époque, je bossais dans la publicité avec ses horaires à rallonge, le travail dans l’urgence et la pression constante.
En marchant dans les rues ce soir là, les vitrines me renvoyaient une image que je ne reconnaissais plus.
Peu à peu, j’étais devenue l’ombre de moi-même.

Je n’arrivais plus à réfléchir, à parler, à suivre une idée, à dormir d’un sommeil réparateur, à rire, à m’occuper de ma fille… J’étais dépassée par tout et je me noyais dans un dé à coudre.

Je ne pouvais plus rien faire et je ne le supportais pas. Je n’avais plus l’énergie de me battre.
Mon corps me coupait dans toute tentative : il me lâchait tout simplement.

Un corps en grève face aux milliers de demandes quotidiennes, face à cette tête devenue son boss tyrannique.

J’étais en Burn-Out.

Ce soir-là, je me rendais chez Leïla qui m’avait été conseillée par une collègue à qui je m’étais confiée.

Leïla était (et est toujours d’ailleurs) Naturopathe et je ne savais pas encore que ce RDV allait changer ma vie (oui rien que ça).

La Naturopathie m’a remise sur pied. Littéralement.

  • Nous avons revu les bases de mon alimentation. Car je ne mangeais plus, je « me remplissais » de ce que je trouvais dans les boulangeries le midi ou l’après-midi, avalé devant mon ordinateur entre deux RDV. Le soir je ne mangeais pas grand chose. Trop fatiguée.
  • Elle m’a aidée à retrouver un sommeil de qualité car mes nuits étaient entrecoupées de cauchemars ou de réveils nocturnes qui m’empêchaient de me rendormir.
  • Nous avons fait le point sur mes carences car j’étais vidée.
  • Elle m’a conseillé des moyens de calmer mon ventre douloureux car bloqué et spasmé.
  • Elle m’a appris à respirer car j’était en apnée.
  • Elle m’a appris à accepter de prendre soin de moi, de me faire plaisir, car si je voulais être un moteur, il fallait que je redevienne ma priorité.
  • Et elle m’a appris à accepter les limites données par mon corps que je n’avais pas su respecter et qui venait de me le faire savoir si violemment.

Voilà ce qu’est le métier de Naturopathe : éducateur de santé.
Apprendre et réapprendre à être en santé.
Un métier extraordinaire que j’ai décidé de faire mien par la suite.

Alors pourquoi je vous conseille d’aller voir un Naturopathe si vous êtes en situation d’épuisement ?

Pas parce que c’est le choix que j’ai fait ! Des thérapeutes, j’en ai vu plusieurs, qui m’ont fait énormément de bien et m’ont aussi aidée dans le processus de réparation.

Plutôt parce que la Naturopathie donne les bases d’une hygiène de vie adaptée et qui VOUS correspond : respecter son corps et ses besoins physiologiques, combler les carences, évacuer les surcharges et ce de manière individualisée. Apprendre ou réapprendre à prendre soin de vous.

En clair, si votre maison a été détruite par une tornade, vous avez envie de refaire des fondations solides et non en carton-pâte.
Votre maison, c’est votre corps. Le naturopathe vous apprend à mettre des murs porteurs plus solides, à ne pas reconstruire sur du sable mais sur un terrain stable.

De plus, le Naturopathe prend votre situation dans sa globalité : il vous accompagne tant sur la sphère physique que mentale, émotionnelle, énergétique, environnementale…

Selon sa spécialité, il peut être amené à vous conseiller l’usage des plantes, des huiles essentielles, vous proposer des séances de réflexologie, de massages bien-être, de la relaxation… la palette de solutions naturelles est vaste pour vous accompagner vers le mieux-être et le retour à vous-même.

La naturopathie est pour moi le 3ème pilier pour vous remettre sur pied de façon durable, en plus de votre médecin et de votre psychologue ou votre coach diplômé.

La sophrologie, l’acupuncture, l’ostéopathie, le yoga… sont tout autant de thérapies ou de pratiques qui peuvent vous apporter également beaucoup de bienfaits pour vous remettre sur pied.

Est-ce que la récupération est longue ?

La Nature ne fonctionne pas à l’urgence (mal)heureusement.
La destruction de soi est souvent longue et insidieuse. La récupération peut être un peu plus rapide mais ça ne se fera pas du jour au lendemain. En Naturopathie, nous nous appuyons sur des rythmes naturels. Vous aurez besoin d’un peu de temps. C’est nécessaire.

Reprenons la métaphore de la maison : si les murs ne sont pas secs quand vous mettez la peinture, ça craque… C’est pareil pour vous :).

J’ai mis une bonne année à me remettre de mon Burn-Out et je peux dire qu’il y a eu un avant et un après.
Je connais à présent mes limites et je ne saurais jamais remercier assez ce corps qui a su se mettre en veille avant que cela ne devienne bien plus grave.

Merci mon corps et merci à ma Naturopathe.

Catherine.