Le lâcher-prise, tout le monde en parle.

Combien de fois avez-vous entendu votre entourage bienveillant vous dire « Tu es tendu(e) ! Tu devrais lâcher prise ! » ou encore « Cette situation t’énerve ? Lâche !!! » et combien de fois avez-vous tout simplement pensé ou dit : « Mais je ne peux pas lâcher ! Lâcher, c’est abandonner et, je ne suis pas comme ça ! » ?

En fait pour vous, lâcher prise, c’est mourir un peu.

Pourtant, au plus profond de vous-même, vous savez que ça vous ferait du bien et qu’il faudrait peut-être lâcher prise parfois (souvent même !). Arrêter de vouloir tout maîtriser, être partout, sur tous les fronts…

Mais là, vous voici confronté(e) à une question : est-ce que lâcher prise vous permettra de faire autant de choses et aussi bien ? Vous vous dites peut-être qu’en lâchant, vous n’aurez plus le contrôle et que rien ne se passera « comme il faut ». Alors, C.Q.F.D. : vous ne pouvez-pas lâcher !

Il ne faut pas confondre « lâcher-prise » et « laisser faire ».

Car en lâchant prise, vous pourriez bien non seulement faire plus de choses mais surtout les faire mieux ! En clair, lâcher prise risquerait bien de vous rendre plus efficace.

Pour concilier lâcher-prise et efficacité, il faut trouver l’équilibre subtil entre distance et implication.

Le lâcher-prise était justement l’un des thèmes abordé lors du Colloque InterElles de cette année. Borie InterElles 2016J’y suis intervenue en tant qu’experte sur le sujet : « Le lâcher-prise comme vecteur d’efficacité ».

Le groupe de femmes qui a monté l’atelier sur le Lâcher-Prise a réalisé un travail très complet et d’une grande qualité. Elles ont entre autres lancé un sondage pour lequel elles ont récolté pas moins de 1500 réponses !
Ce qu’il nous apprend, c’est que les freins majeurs pour lâcher-prise sont : le perfectionnisme, le besoin de contrôle, la fierté et la culpabilité.

Et vous ? Savez-vous ce qui vous empêche de lâcher prise au quotidien ?

Quand vous aurez eu l’occasion de regarder la vidéo, j’aimerai savoir : Sur quoi pourriez-vous lâcher prise dans votre quotidien dès aujourd’hui ? Quel serait votre premier pas vers le lâcher-prise ?

N’hésitez pas à nous raconter tout ça dans l’espace « commentaires » juste en dessous.

J’ai hâte de vous lire et d’échanger avec vous sur ce sujet !

Amitiés

Catherine